Mon enfant parle mal, que faire ?

Qu’entend-on derrière cette simple phrase ?

S’agit-il d’un problème d’articulation ? Mon enfant ne sait pas dire le son « ch », il prononce « s », ou bien encore il a un cheveu sur la langue …

S’agit-il d’un problème de rythme ? Mon enfant bégaie, mange les mots et on ne le comprend pas …

S’agit-il d’un manque de vocabulaire ? Mon enfant dit très peu de mots, parle bébé…

S’agit-il de difficultés à construire des phrases ? Mon enfant ne fait pas de phrase, il s’exprime souvent avec des gestes, il se met en colère quand on ne le comprend…

Vous voyez donc que les problématiques sont nombreuses, variées et qu’elles ont, en plus, le toupet de se cumuler parfois ….rendant votre enfant assez inintelligible pour ceux qui ne vivent pas avec lui.

Dans cet article, je n’aborderai que la notion du vocabulaire ainsi que comment et pourquoi l’enrichir.

C’est en étant plongé dans un bain de langage que l’enfant apprend le plus naturellement à parler.

Ainsi pour accompagner un enfant dans l’enrichissement de son langage, vous pouvez verbaliser ce que vous faites avec lui. Commencez très tôt (même avec un bébé), parlez-lui du bain, de l’eau, du savon, de la serviette qui est douce, de la crème qui sent bon etc…

Vous pouvez également utiliser dès le plus âge les imagiers qui sont un support apprécié par les enfants et peuvent être aussi très utiles pour donner le goût du livre à l’enfant.

Certes, l’intervention de l’orthophoniste est parfois incontournable mais pour autant, toutes les interactions qui auront lieu à la maison  permettront d’ancrer les nouveaux mots car l’enfant a besoin d’être plusieurs fois confronté au mot pour l’enregistrer, c’est dans cette répétition qu’il mémorise.

Comme toujours, il peut être judicieux d’utiliser des supports comme le jeu pour ancrer le nouveau vocabulaire.

Je vous ai donc fabriqué un jeu de cartes que vous pourrez utiliser de différentes manières 🙂

Il s’agit d’enrichir le vocabulaire de votre enfant en lien avec une thématique, ici, les meubles. Cela aide déjà votre enfant à porter son attention sur un domaine, à préciser sa pensée et son vocabulaire. Le fait de se déplacer dans votre logement pour partir « à la chasse » aux meubles rendra l’activité ludique et votre enfant sera fier de vous montrer ce qu’il voit, ce qu’il connaît, ce qu’il sait nommer. Cela vous donnera l’occasion de repérer ses lacunes et de lui apporter les mots dont il a besoin.

C’est le moment d’observer les différences entre les meubles et de les exprimer : quelle différence vois-tu entre un canapé et un fauteuil, une chaise et un tabouret, une chaise et un fauteuil …

On peut aussi décrire certains meubles ce qui enrichit le stock d’adjectifs (mon canapé est rouge, doux, confortable…).

Je vous invite à télécharger et à imprimer le “Jeu des Meubles”

Pour télécharger le jeu, connectez-vous ou créez un compte !

Me connecter Créer un compte

(Les petites cartes que vous aurez imprimées et découpées serviront de support pour des activités telles que le jeu de Kim, le mémory, le jeu de “où est Bob ?” ou encore des activités de préparation à la lecture).

Laisser un commentaire