Mon enfant n’arrive pas à écrire les nombres

Votre enfant est entré à l’école primaire, il a commencé à apprendre à lire, à écrire et à compter. L’apprentissage de la lecture se passe plutôt bien, il arrive à écrire quelques mots même si c’est encore très phonétique.

Les chiffres et les nombres, c’est une autre histoire… Il n’y arrive pas et vous dit « je déteste les maths ». Au fond de vous, vous le comprenez car il en était de même pour vous. C’est un peu le cauchemar qui recommence, comment allez-vous faire puisque vous n’avez pas la bosse des Maths ? Son père est plus matheux, c’est lui qui s’occupera des maths pensez-vous 🙂

Certes, papa est plus matheux, mais il n’est pas toujours patient et ne comprend pas pourquoi son enfant ne comprend pas : « mais enfin Achille c’est évident, c’est facile, concentre-toi … »  etc etc

Et Achille se bagarre avec les nombres, n’en comprend pas la logique, confond 12 et 20, 13 et 30, écrit 420 pour 80 (il faut dire que la maitresse a dicté quatre-vingts alors pourquoi faut-il écrire un 8 et un 0 ???).

La maîtresse vous conseille (peut-être) de consulter une orthophoniste spécialisée en logico-mathématiques. Ça existe ?

OUI ça existe, j’en suis une 😉 mais nous ne sommes pas très nombreuses alors avant d’avoir la possibilité d’en consulter une, voici quelques pistes pour que vous puissiez faire quelque chose pour aider votre enfant.

Ecrire les nombres nécessite de maîtriser de nombreux paramètres :

  • Connaître le nom des chiffres et des nombres (étape « vocabulaire »)
  • Associer un symbole à un mot : le signe 2 se dit « deux »
  • Comprendre qu’un nombre représente une quantité. L’enfant peut très bien réciter une  suite de nombres sans pour autant l’associer à une quantité.
  • Comprendre le système numérique : la base dix et l’importance de la place du chiffre dans le nombre. Si l’on écrit le nombre 37, cela signifie que j’ai 3 paquets de dix et 7 unités.
  • Déjouer les pièges que nous trouvons dans notre système numérique : par exemple 17 se lit « dix-sept » mais 11 se lit « onze » et non « dix-un ». Sans parler de toute la série des nombres de soixante à quatre-vingt-dix, un vrai cauchemar pour les petits francophones. Les belges sont avantagés avec leur « septante » « et « nonante »

Vous comprenez sans doute mieux pourquoi Achille déteste les maths, il y a des pièges à tous les coins de rue …

Pour autant, ne nous décourageons pas, des solutions existent !

Je vous propose déjà de vous lancer à l’abordage des nombres et de la numération avec le jeu de la « Chasse au trésor ».

Dans ce jeu, votre enfant s’exercera à faire  correspondre une quantité à un nombre écrit. S’il possède 45 allumettes il devra écrire 4 (pour les dizaines) et 5 pour les unités.

Il vous faudra un matériel aussi simple qu’un bon stock d’allumettes et des élastiques pour constituer le trésor. A chaque fois qu’un joueur possède 10 allumettes, il en fait un petit paquet qui constituera une dizaine.

Chaque joueur écrit la valeur de son butin à chaque fois que celui-ci évolue. Ainsi un joueur qui possède 2 paquets de 10 (2 dizaines) et 5 allumettes (5 unités) devra  écrire sur sa fiche le nombre 25.

Et maintenant ?

Il ne vous reste plus qu’à télécharger le jeu, imprimer les différentes cartes, les plastifier si possible car c’est un jeu que les enfants adorent et avec lequel vous pourrez jouer souvent. Procurez-vous un bon stock d’allumettes et beaucoup d’élastiques. Et lancez-vous à l’abordage avec votre enfant.

Pour télécharger le jeu, connectez-vous ou créez un compte !

Me connecter Créer un compte

Et surtout amusez-vous !

Laisser un commentaire