10 astuces pour mieux mémoriser l’orthographe

En finir avec les listes de mots à écrire plusieurs fois sans efficacité pour beaucoup et tester 10 nouvelles stratégies.

De très nombreux enfants sont en difficulté en orthographe, ils écrivent de façon phonétique (ce qui est tout à fait normal en CP et en CE1 mais devient problématique au-delà), ont de la peine à stocker les mots « appris » dans leur mémoire et se retrouvent par exemple à ré-apprendre l’éternelle liste de mots invariables chaque année.

L’exercice qui consiste à faire copier 3 ou 5 fois un mot n’est pas très probant pour en mémoriser l’orthographe. Il est d’ailleurs souvent copié 5 fois avec des variables…

Stop au carnage, voici 10 outils à tester, adapter et adopter pour rendre cette corvée plus ludique et surtout efficace !

1 – LA STRATÉGIE DE L’ÉPELLATION

Les enfants en ont souvent assez d’écrire, le simple fait de passer par l’épellation fera baisser la tension et les rendra plus disponibles. Vous pouvez même être leur secrétaire : ils vous dictent le mot en l’épelant et vous corrigent.

Alors on épelle à l’endroit, puis à l’envers (si, si ! testez sur vous… Cela incite à se créer une image mentale du mot), ne donner que les consonnes, épeler une lettre sur deux

2- LA MISE EN COULEUR

Mettre en couleur les particularités du mot aide l’enfant à les retenir. Essayez de garder le même code couleur pour chaque particularité.

3 – LES FAMILLES DE MOTS

Introduisez le plus tôt possible la notion de famille de mot pour inciter l’enfant à aller chercher dans son cerveau un mot référent qui pourrait l’aider. Par exemple pour écrire le mot « fleuriste » penser d’abord au mot « fleur ». Les notions de préfixe, suffixe, radical peuvent être proposées assez tôt même si l’on n’utilise pas la terminologie.

4 – LES LETTRES MOBILES

Une fois les mots mémorisés, il peut être intéressant de donner à l’enfant les lettres d’un mot sans lui dire de quel mot il s’agit (vous choisissez bien sûr parmi les mots étudiés récemment). Il devra alors réfléchir aux mots appris et chercher celui qui peut correspondre aux lettres données puis valider son hypothèse en l’écrivant avec les lettres mobiles.

5 – LE JEU DU PENDU

Un classique qui amuse toujours les enfants. C’est intéressant de voir les stratégies utilisées par votre enfant : va-t-il compter les lettres, rechercher dans sa mémoire les mots appris etc…

6 – L’ORTHOGRAPHE ILLUSTRÉE 

Il s’agit ici de s’appuyer sur un dessin qui facilitera la mémorisation. Vous trouverez sur le net des mots déjà illustrés mais vous pouvez aussi demander à votre enfant de faire le dessin qui lui permettra de se souvenir du mot.

7 – REPÉRER LE MOT à L’ORAL

Il arrive parfois que l’enfant ne reconnaisse pas dans la phrase dictée par l’enseignante les mots qu’il a pourtant appris. Il peut être alors utile de faire un exercice d’attention auditive pour l’y aider : lui dire des phrases contenant les mots appris et lui demander quel mot il a repéré puis de l’épeler.

8 – LES PHRASES à TROU 

Inventer des phrases avec les mots appris mais laisser un espace libre pour y écrire le mot. Vous n’êtes pas obligé de donner les mots manquants, ce qui obligera l’enfant à se repasser les mots appris (stratégie  qui consolide la mémorisation).

9 – LA BOITE à MOTS 

Chaque mot appris par l’enfant sera écrit au fur et à mesure sur une étiquette qui sera rangée dans cette boîte à mots. On peut alors décider de régulièrement  piocher quelques mots et de demander à l’enfant de l’épeler ou de l’écrire.

10 – LA RÉACTIVATION 

La mémorisation définitive d’un mot nécessite pour certains plus de temps et d’efforts que pour d’autres et il faut savoir que pour un enfant dyslexique-dysorthographique  c’est bien souvent un enfer. Mais réactiver régulièrement la mémorisation des mots appris à l’aide de toutes les astuces que je vous ai données facilitera cette tâche cognitive très lourde.

Prenez chaque jour 5 minutes pour tester la mémorisation en variant la méthode : « épelle le mot… », Jeu du pendu, phrase à trous etc…

J’espère que cette boîte à outils vous permettra d’aider votre enfant à apprivoiser l’orthographe de notre langue qui est loin d’être une langue transparente et dont les pièges  en font rager plus d’un …

N’hésitez pas à regarder cette vidéo sur « La faute d’orthographe », cela vous permettra de relativiser …

Et si vous avez des astuces à partager, mettez-les en commentaire cela aidera certainement un autre enfant.

ET SURTOUT ON N’OUBLIE PAS DE RENDRE LA TÂCHE AMUSANTE !

Partager cet article :

Facebook
WhatsApp
Email
Pour aller plus loin

Articles liés