Mon enfant n’arrive pas à compter

Quand Paul était en maternelle, il savait réciter la suite des nombres jusqu’à 10 voire plus et vous n’aviez pas imaginé qu’en CP il aurait autant de mal à compléter son « fichier de maths » qu’il a d’ailleurs fini par prendre en grippe…

Alors certes, savoir réciter les nombres dans un certain ordre est une compétence importante à acquérir mais ce n’est qu’un début 🙂

Et oui, les nombres ne sont pas de simples mots que l’on peut réciter comme une poésie, ils sont le représentant en mot d’une quantité.

(Vous pensiez sans doute que l’enfant lie automatiquement le mot « cinq » avec la quantité 5. Or c’est loin d’être une évidence. Combien de fois avez-vous observé votre enfant compter les 5 doigts de sa main jusqu’à ce qu’il comprenne définitivement qu’il a 5 doigts dans chaque main et qu’il n’est pas nécessaire de recompter à chaque fois…)

Et là, depuis l’entrée à la «grande école » vous ne pouvez que constater que quelque chose ne va pas :

Votre enfant vous dit qu’il déteste les maths.

Il mélange systématiquement certains nombres comme 12 et 20 ou 13 et 30.

Il n’arrive pas à lire les nombres, à les écrire.

Il ne sait pas effectuer de petites additions.

Ces premiers signes, s’ils persistent et s’accumulent (calcul mental laborieux, utilisation systématique des doigts pour compter, difficultés pour réaliser des opérations simples etc …) sont de bons indicateurs pour demander l’avis une orthophoniste spécialisée dans la rééducation de la cognition mathématique.

Mais en attendant votre rendez-vous, je vous propose de mettre en place trois activités qui aideront votre enfant à apprivoiser cet univers trop déroutant pour lui.  

1 – COMPTER  

C’est malgré tout la base des mathématiques …Alors oui, faites des petits défis quotidiens avec votre enfant et demandez-lui de compter ses peluches, ses chaussettes, les boutons de la chemise de son papa, les clés sur votre trousseau, les pommes de terre dans son assiette, bref tout ce qui vous passe par la tête.

Faites-le avec de l’humour (toujours) en posant des questions déroutantes : « compte tes yeux, tes oreilles, tes cheveux, les grains de riz dans le sachet … »

Si l’enfant est plus grand, vous pouvez jouer à imaginer un résultat Par exemple : votre enfant a compté ses 12 voitures (ou même ses 5 voitures s’il est plus jeune), demandez-lui « et si tu perdais 2 voitures, pourrais-tu me dire combien il t’en resterait ? » ou bien et « si tu recevais encore 3 voitures pour ton anniversaire, tu en aurais combien ? »

Vous pourriez être surpris de leur réponse et de leur stratégie 🙂

Vous pouvez également imprimer des activités de comptage, je vous mets un lien vers freepik pour trouver des activités gratuites. Mais vous trouverez aussi de nombreuses activités de comptage sur le net.

2 – COMPTER JUSQU’À 100, COMPRENDRE LA BASE 10

Il n’est pas évident d’arriver à compter au-delà de 20 lorsque l’on demande à son enfant de compter ce qu’il a autour  de lui.

Je vous propose donc  jeu très simple à mettre en place pour travailler la numération jusqu’à 100.

Munissez-vous de haricots secs ou de jetons (mais il en faudra au moins 200) et de gobelets en plastique, d’un  et imprimez les feuilles de jeu.

On y joue à tour de rôle et le premier qui a réussi à récolter 100 haricots a gagné la partie. Un jeu facile à installer qui plaît beaucoup aux jeunes enfants autour de 6 ans.

Il sera intéressant de questionner un peu l’enfant au cours de la partie en demandant par exemple : combien te faut-il encore de haricots pour avoir un nouveau gobelet ? Combien te manque t il de gobelets pour gagner ? Ou bien encore sais-tu combien il y a de haricots en tout quand on a 3 gobelets (contenant chacun 10 haricots) et 4 haricots ? Qui a le plus de haricots en tout …

Toutes ces questions à partir d’un matériel concret et manipulable aident l’enfant à réfléchir pour ensuite pouvoir entrer dans une pensée plus symbolique.  

Jeu des Haricots

Pour télécharger le jeu, connectez-vous ou créez un compte !

Me connecter Créer un compte

3 – SE REPÉRER DANS LE SYSTÈME DÉCIMAL

Votre enfant commence maintenant à mieux comprendre le lien entre le « mot-nombre » et sa quantité. Il a manipulé les haricots, a pu comprendre combien il lui fallait encore de haricots pour remplir son pot, a réussi quelques petits calculs mais il a encore du mal à se repérer dans tous ces nombres.

Je vous propose d’utiliser un tableau pour favoriser la mémorisation des mots nombres.

Imprimer le ici :

(Je vous conseille de le mettre dans une pochette plastique sur laquelle l’enfant écrira avec un feutre Velleda.)

Avec ce tableau, il est plus facile de comprendre l’organisation du système décimal, d’en constater les régularités mais aussi de travailler sur certains nombres –pièges tels que la suite de 11 à 16, les 60/70/80/90 (ces derniers feront l’objet d’un autre article).

Vous pouvez l’utiliser de la manière suivante :

  • Dire un nombre et demander à votre enfant de le montrer
  • Montrer un nombre et demander à votre enfant de le lire
  • Cacher une case avec un jeton et demander quel nombre est caché (pas toujours facile pour un enfant qui a des difficultés…)
  • Demander à l’enfant de le refaire, cela nécessite une réactivation de ses connaissances et vous permet de voir quels sont les nombres qui l’ennuient.

Vous pouvez inventer tous les exercices que vous souhaitez et l’utiliser également lorsque vous faites les devoirs. Les enfants ont très souvent besoin d’un repère visuel.

J’espère que ces outils vous donneront la possibilité d’aider votre enfant dans un contexte toujours assez ludique.

Si vous avez besoin d’autres explications sur le thème abordé dans cet article, je vous invite à laisser un commentaire, ou à m’envoyer un mail à partir de la page contact.

ET SURTOUT, PRENEZ PLAISIR A AIDER VOTRE ENFANT AVEC TOUS CES JEUX !

Laisser un commentaire